Actualidades/En français

COP21 : les conditions nécessaires du succès

Inaugurée le lundi 30 novembre en présence de 150 chefs d’État, le succès de la conférence sur le climat repose sur différents compromis à mettre en place.

23509160792_8ae203f5b6_b

Un accord juridiquement réalisable est nécessaire.
Le premier point sensible auquel fait face cette COP21 peut se traduire par la nécessité de proposer un accord que chacun des pays pourra respecter au sein de son territoire. Ici, les États-Unis sont pointés du doigt : l’accord devra en effet être approuvé par au moins les 2/3 du sénat, actuellement Républicain par sa majorité et fermement opposé aux engagements climatiques d’Obama.
Ce refus de la part des Etas-Unis donneraient à d’autres une excuse pour ne pas signer l’accord, comme la Chine. Sans ces deux puissances mondiales, le traité perdrait une grande part de sa valeur. Ces deux pays totalisent à eux seuls la moitié des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Afin de contourner un échec de la sorte, des discussions sont engagées sur la nécessité d’un accord “juridiquement obligatoire”.

Les pays pétroliers devront être prêts à faire des concessions.
Les états exportateurs de pétrole se montrent réticents à l’idée de délaisser leur principale source de revenus. L’Arabie Saoudite, le Qatar iy encore l’Irak tentent de montrer leur bonne volonté sans toutefois se résoudre à diminuer leur production d’or noir. Classés en tête de liste quant à leurs émissions de gaz à effet de serre, leur participation à un accord universel est indispensable. Ils ont dernièrement entamé la procédure de négociations, sans toutefois divulguer un engagement chiffré.

Les position des pays émergents.
C’est l’un des gros défis de cette COP21. Les pays dits “développés” devront convaincre ceux en pleine croissance de la nécessité d’un accord universel. C’est l’Inde qui est d’abord visée. Aujourd’hui 3ème pollueur mondial, le premier ministre Narendra Modi a cependant jugé nécessaire de souligner la position particulière de son pays. Selon lui, l’utilisation d’énergies fossiles est pour l’instant indissociable de la croissance de l’Inde. Il aurait donc demandé à être moins sollicité que les autres états quant à la signature de l’accord.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s