En français/Sociología

Le stage, chance d’apprendre ou manipulation des étudiants ?

Yiannis Panagiotopoulos étudie les médias internationaux à Saint-Denis.  A Paris depuis deux ans, il a déjà une solide expérience dans les médias en Grèce et souhaite devenir journaliste là-bas. A l’heure de la recherche de stage, il nous livre ses impressions et ses doutes sur le système qui ne profite pas autant à tous.

yiannis-journaliste-grec

source: greek-paris.com

Je viens de commencer. Ce semestre j’avais trop de travail pour le master, trop de cours différents, du coup je n’ai pas eu le temps de m’y mettre. J’ai commencé par mettre mon CV sur le site ProfilCulture qui est plus ou moins spécialisé dans notre domaine.

J’aimerais faire un stage dans la presse écrite parce que mon mémoire est sur trois journaux français (Le Monde, Le Figaro et Libération) et que je voudrais valoriser mes expériences journalistiques antérieures. Si je n’arrive pas à trouver là, parce que ce n’est pas facile, je voudrais bien travailler dans une production de documentaire, je pourrais ainsi conjuguer le journalisme et un peu de la production.

 

Pourquoi avoir choisi la presse écrite alors que cette presse est en pleine crise ? C’est forcément plus compliqué, non?

Oui, c’est plus compliqué. Mon sujet de mémoire traite déjà de la presse écrite : “Comment Le Figaro, Le Monde et Libération traitent la crise grecque”. Moi je suis étudiant grec et la crise est un sujet qui non seulement m’intéresse mais m’influence de façon quotidienne et directe. Malgré la crise, la presse écrite continue à imposer son programme : les éditoriaux et les grands journaux influencent beaucoup les gouvernements, les partis, la vie économique. Ce que les journaux écrivent est important pour tout le reste.

En plus, c’est intéressant pour un jeune journaliste de commencer par la presse écrite parce que c’est le début du journalisme historiquement et que cela offre la possibilité de faire du reportage de façon plus approfondie qu’à la télévision ou la radio, où il y a la contrainte du temps. Pour moi qui aimerais bien continuer à travailler en tant que journaliste, ce serait très formateur. Après mon diplôme, en Grèce, j’ai travaillé pour un site d’information qui a malheureusement fermé. Mais malgré mon expérience, je ne me fais pas d’illusion. Un stagiaire ne va pas écrire des articles tout de suite, mais travailler aux cotés de journalistes qui ont déjà de l’expérience, et qui peuvent peut-être me transmettre un peu de leur savoir et donc m’apporter beaucoup, même si je ne fait que de la recherche de documents. Je veux surtout profiter du monde journalistique français même si c’est pour 6 mois.

Comment t’y prends-tu pour entrer dans ces grands journaux?

Stage recherche cv

source: stages-alternance.com

La France a une économie beaucoup plus étendue que la Grèce et donc la façon dont le marché du travail fonctionne n’est pas la même, y compris dans le domaine des médias. En Grèce, on fonctionne plutôt avec des relations personnelles. En France peut-être à cause du fait que le domaine est plus large c’est plus difficile de fonctionner comme ça. J’ai un peu de mal à m’adapter à cet esprit, à envoyer plein de CV un peu partout pour avoir des possibilités.

Je vais prendre mon CV à la main et frapper à leurs portes pour me présenter. Ça leur montrera ma motivation. Si ça ne marche pas, je me tournerai vers un stage qui sera peut être moins intéressant…au début du moins.

 

Comment ce stage s’inscrit-il dans la formation médias et communication de ton master ?

Je ne vois pas beaucoup de rapport avec mes études en fait. Le master que je fais ici m’a offert la possibilité d’apprendre beaucoup de choses, j’ai appris l’existence de choses que je n’imaginais pas, j’ai eu la possibilité de faire de la recherche académique dans des champs très intéressants, mais en ce qui concerne l’apprentissage du métier de journaliste je ne pense pas que mon master y ait contribué.

De toute façon, devenir journaliste ce n’est pas une question académique, c’est une question de reportage sur le terrain. C’est important qu’il y ait des points communs entre l’éducation et le monde du travail, il n’est pas indispensable que l’éducation suive le monde du travail. J’apprécie les qualités que l’université offre aux étudiants en tant que telles. Elle doit leur donner les outils pour qu’ils puissent comprendre les enjeux du monde du travail. L’université est un monde autonome, c’est important qu’elle le reste. Il faut que l’université suive la société, pas le monde du travail.

“Il n’est pas indispensable que l’éducation suive le monde du travail.
J’apprécie les qualités que l’université offre aux étudiants en tant que telles.”

C’est là que le stage rentre en jeu, il fait le lien entre les deux mondes?

Je suis pour l’entrée peu a peu dans le monde du travail. Mais on peut apprendre tout en travaillant en temps que salarié. Le stage, le CDD, finalement c’est la même chose. Bien sûr, il y a des personnes qui sans le stage n’auraient jamais essayé d’entrer dans le monde du travail, qui n’ont pas le courage d’aller chercher un travail “normal”. Le stage crée une liaison pour ces gens-là. C’est un billet que donne l’université pour rentrer dans le monde du travail.

Personnellement je n’ai jamais fait de stage. En Grèce ce n’était pas obligatoire pour valider le diplôme, mais j’ai souvent entendu que le rôle des stagiaires était insignifiant, surtout dans les grosses boîtes. Dans les petites boites c’est différent. Souvent le travail fait par les stagiaires est indispensable pour que l’entreprise fonctionne. C’est donc très profitable aux entreprises.

 

Mais pas aux étudiants ?

Qu’il s’agisse d’un stage ou d’un CDD, à mon avis, il n’y a pas de différence au niveau de l’apprentissage. En plus, les employeurs s’arrangent pour embaucher plus de stagiaires que de salariés et les payer moins et les manipuler plus facilement C’est toujours une question économique. Pendant mon diplôme, en Grèce, je travaillais. Mais pas en stage, en tant que salarié. Le fait que ce soit un CDD et non un stage m’a donné plus de confiance en moi que si j’avais fait un stage.

La mentalité de dire “je suis ravie de trouver un stage” fait qu’on pense que c’est normal de ne pas être rémunéré de façon suffisante pour vivre. C’est comme de dire que le stagiaire est encore un enfant qui a l’opportunité d’apprendre et d’entrer dans le monde des entreprises. En étant un salarié normal on est plutôt des personnes autonomes qui essayent de créer leur carrière leur vie, de gagner leur propre  vie. Et ça donne une autre image de nous.

 

Le problème des stages est donc d’ordre financier?

Entre autres… Je pense que n’importe quel travailleur doit avoir le SMIC. Si les employeurs étaient moins stricts vis à vis du stagiaire ou si le stagiaire travaillait moins de temps ça pourrait justifier le fait que les stagiaires ne sont pas payés autant.

Dans un monde idéal ou les employeurs respecteraient la loi je serais d’accord parce qu’il y aurait un vrai travail d’apprentissage et de suivi, mais ce n’est pas le cas. La réalité c’est que les employeurs profitent du stage pour que le travail soit fait à moindre coût.

Humour stagiaire exploité promo

source: ifinance.fr

Pour un étudiant, être obligé de faire un stage, ça veut souvent dire laisser tomber son job alimentaire par manque de temps. Mais ça veut aussi dire passer toute sa journée à travailler sans pour autant pouvoir s’assumer financièrement.

Moi j’ai de la chance, je peux continuer mon travail alimentaire, celui de DJ, parce qu’il est en soirée (deux fois par semaine) c’est compatible. Je vais donc travailler 35 heures pour mon stage, et 10 heures pour manger, ce qui n’est pas normal mais d’autres personnes ne peuvent pas conjuguer leurs deux jobs en même temps. Le fait de travailler les empêche d’avoir un travail et en même temps ne les nourrit pas. Ce n’est pas logique.

“Les employeurs profitent du stage
pour que le travail soit fait à moindre coût”

Que faire pour remédier au problème? Supprimer le stage?

Je suis pour le stage pendant les études, mais au niveau de la licence, et je trouve nécessaire l’existence d’une autorité de l’université qui fasse des contrôles systématiques et stricts dans les entreprises pour qu’elles respectent l’esprit du stage en tant qu’institution. Que les contrôles soient plus stricts justifierait l’intérêt du  stage par rapport au CDD.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s