En français

Terminus! Panier bio !

Valérie et Alain Crochot, producteurs maraîchers bio à Cergy, ont créé une entreprise Les Plaisirs du Jardin qui porte bien son nom. Beaucoup de saveurs pour leurs produits naturellement cultivés proposés aux… voyageurs. Car c’est dans les gares de Cergy et Puteaux que fruits et légumes attendent le coche ! Un dispositif en accord avec la SNCF. Reportage en gare de Puteaux.

 panier-fraicheur-sncf

Le camion et l’étalage sont là malgré la neige et le froid. « Si je m’étais écoutée, je ne venais pas (…) heureusement que je vous aime !», déclare avec entrain la vendeuse qui s’active en présentant ses cartons remplis de carottes, de pommes de terre et d’oignons. Une cliente attend déjà, fidèle au rendez-vous. Coulis de tomates, soupes, caviars de courgettes, lentilles, pois cassés, miels de producteurs amis sont aussi présents, tout aussi appétissants. Les paniers bio suivent ensuite.

« Vos fruits et légumes à portée de train ! »

voit-on écrit sur ce sac réutilisable en tissu vert flashy que la cliente récupère. « Ah ! Je sens que vous allez faire un bon potage vous ! », lui lance la vendeuse. « Vous m’en direz des nouvelles ! A lundi prochain ! » La gare n’est plus anonyme, c’est devenu un lieu de rencontre. La vendeuse me raconte qu’elle a plaisir à vendre sa production dans un lieu atypique qui n’est pas seulement la ferme et le marché et qui rend la vie plus facile à ses clients rentrant bien souvent du travail. Relancer la vie locale et rendre service aux voyageurs, tel est le but de cette « Opération Panier Fraîcheur » crée en 2007 par le réseau Transilien et les Chambres d’Agriculture nationale et d’Île de France. Une opération qui fait parler d’elle, forte de son succès depuis 2010 avec 40 gares à son actif ; une voie parallèle et originale aux traditionnelles AMAP. Fruits et légumes frais de saison, récoltés le jour ou la veille, sont vendus aux passagers par des producteurs triés sur le volet. Directement du producteur au consommateur ! Pratique et éthique !

Le prix et la qualité des choses…

Depuis 16h30, les passants s’arrêtent intrigués : -Vous les vendez combien vos salades ? -un euro vingt. -C’est cher, dit dépitée une personne d’un certain âge. La vendeuse paraît n’être pas d’accord : « Quand je vois que dans les supermarchés ils vendent des salades à 1,60 euros ! » Et elle renchérit :

« Même sur un marché ils vendent des choux fleurs tout petits comme ça (elle mime un petit cercle avec ces mains gantées), bio, mais qui viennent de Rungis, donc pas si bio que ça, 1,90 euros. Non mais j’hallucine ! »

Pour la vendeuse, les paniers bio sont rentables comparés aux revendeurs (12 euros pour un panier de deux personnes de 6kg environs). Et surtout de meilleure qualité !

« Franchement oui, il y a la nécessité de manger mieux ! »

déclare-t-elle avec conviction. C’est en effet la valeur, à laquelle l’EARL (exploitation agricole à responsabilité limitée) tente de sensibiliser les citadins, avec de celle du respect de la Terre et du travail d’agriculteur. En plus du label AB, les Plaisirs du Jardin pratiquent la biodynamie, un véritable plus pour la valeur de leurs produits et l’authenticité de leur mode de production. Pour la vendeuse, qui travaille aussi dans les 11,42 Ha de champs de Cergy, on ne pèle pas ses carottes ou même ses pommes de terre ; car c’est dans la peau que se trouve les vitamines. Elle me donne l’exemple d’une de ses clientes qui se disait allergique aux melons qu’elle achetait en grande surface. N’ayant pu résister à savourer un melon des maraîchers de Cergy, elle n’a pas eu d’allergies. Zéro pesticides dans la peau et dans la chair même du fruit. Un miracle ? Non une constatation : nous mangeons mal « avec toutes les saloperies qu’ils mettent ». Un discours que l’on connait bien contre les produits de supermarché. Il y a donc exigence de manger bio et local (le blog de l’entreprise en présente les 10 raisons) mais aussi de saison !

« Les ananas, on n’en mange pas en hiver ! (…) j’assume et je suis fière de manger des produits de saison et d’en faire redécouvrir !»

Changer ses habitudes de consommation pour une agriculture durable est un message qui passe encore difficilement me confie la vendeuse. Mais « petit à petit les gens prennent conscience, les mentalités évoluent ». Des dires confirmés à la vue du monde qui se presse maintenant à son étalage ! Simplicité, originalité, proximité et utilité, les paniers fraîcheur n’ont pas fini de faire parler d’eux!

liste

Les Paniers fraîcheurs en chiffres

– 40 gares en Île de France
– 12 tonnes écoulées chaque semaine
– Petit panier de 4,5kg à 10 euros

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s